Rois et reines
Facilité dramaturgique du hurlement chez Desplechin.
Direction d'acteurs visant à créer un effet d'intimidation chez le spectateur plus qu'à établir une relation crédible entre deux personnages.

Le spectateur n'est-il pas au fond le seul à être vraiment éprouvé par ces cris qui repartent comme ils sont arrivées, sans jamais laisser aucune séquelles sur le personnage à qui ils sont adressés ?
Autre ficelle dramaturgique qui apparente moins le cinéma de Desplechin à celui de Truffaut qu'à celui de Besson ou Tarantino malgré l'idée tenace qui voudrait en faire son fils spirituel :

Dans cette scènes, les personnages secondaires sont ridiculisés au point de n'être plus qu'utilitaires, leur intervention ne les destine qu'à glorifier d'autant les personnages principaux, censés représenter ici l'astuce et l'espièglerie du spectateur.

Derrière cette flatteuse position, celui-ci se retrouve alors pris entre deux feux : soit s'identifier aux jeunes délinquants et passer à ses propres yeux pour le dernier des écervelés, soit se choisir comme compagnon de route le père et le fils, et il se voit réduit à entériner la fascination qu'éprouvent ces derniers à la vision d'une jambe cassée et de sa chair béante.
Endosser la crétinerie des uns ou le sadisme des autres ? La réalisation dans ce genre de séquence ne permet guère au spectateur de prétendre à un sort plus enviable.
Maladresses de mise en scène :
Dialogues trop informatifs.
Geste final soulignant inutilement l'émoi.

Chez Desplechin, on trouve souvent cette scène type d'un personnage s'adressant à un autre d'une manière infantilisante
Un cinéma à la fois grandiloquent et anecdotique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s