La scène de la douche dans Psychose. 
L'absence de blessures la plus sanglante de l'histoire du cinéma

bloggif_568e0d44cd810

Le sang s'écoule uniquement par la plaie qu'Hitchcock crée dans l'esprit du spectateur
Quand on l'évoque on dit toujours "la scène de la douche" et non "la scène du meurtre". Comme si la mise en scène d'Hitchcock avait réussi à faire de ces mots de parfaits synonymes, mettant ainsi le spectateur dans la peau du claustrophobe pour qui le mot "ascenseur" rimera toujours avec "crise d'angoisse".
L'eau de la douche fait office de larmes

bloggif_569d44f158631

Matérialisant ainsi celles qui n'ont pas eu le temps de couler et celles qui ne couleront plus jamais
Man Ray

Capture d’écran 2016-01-19 à 20.12.39.png

 Van Der Weyden

1

Dreyer + Godard

Capture d’écran 2016-01-20 à 10.58.33.png

Les oiseaux + Psychose

bloggif_569156f434964

Le meilleur moment, c'est dans l'escalier                                                                                   The lodger 1927 / Vertigo 1958 / Psychose 1960 

bloggif_56915369f12d0.gif

La corde.
"Boléro de Ravel" d'Hitchcock

James_Stewart_in_Rope_trailer_2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s